Livraison gratuite à partir de 30

<15.00 commandé, expédié le même jour

Allergie au pollen chez les chevaux

Le soleil brille, le ciel est bleu… Pollen, disparaissez vite ! Malheureusement, la saison des pollens peut durer des mois et le pollen volant tourmente de nombreuses personnes et de nombreux animaux. Car en effet, les chevaux aussi peuvent souffrir d’une allergie au pollen.

Le printemps signifie également le début de la saison des pâturages pour de nombreux chevaux. Votre cheval passe à nouveau plus de temps à l’extérieur, ce qui n’est malheureusement pas le cas de tous les chevaux. Au printemps, tout commence à pousser et à fleurir, ce qui signifie que beaucoup de pollen vole dans l’air. Comme les humains, les chiens et les chats, les chevaux peuvent également avoir des réactions hypersensibles au pollen. Comment l’allergie au pollen se manifeste-t-elle chez les chevaux, quels sont les symptômes et comment pouvez-vous aider votre cheval ? Lisez tout sur ce blog !

 

Qu’est-ce que le pollen ?

Le pollen assure la pollinisation des plantes et des fleurs afin que de nouvelles plantes puissent pousser. On l’appelle aussi pollen, ce qui signifie la même chose. Le pollen se présente sous deux formes différentes : le pollen léger et poussiéreux et le pollen lourd et collant. Le pollen léger est facilement transporté par le vent. La plupart du pollen tombe au sol et n’atteint même pas l’autre plante pour la pollinisation. Étant donné la grande quantité de pollen perdue, les plantes associées produisent une quantité supplémentaire de pollen afin d’augmenter les chances de pollinisation. Les chevaux allergiques au pollen souffrent donc du pollen léger et poussiéreux. Le pollen lourd ne peut pas être transporté par le vent, mais il est transféré par les insectes pour polliniser d’autres plantes.

 

Saison des sondages

Les graminées, les arbres, les herbes et les fleurs forment du pollen à différentes périodes de floraison. Certains arbres, comme l’aulne, le noisetier et le bouleau, fleurissent très tôt dans l’année. Les premiers pollens de graminées sont disséminés par le vent dès le mois de mai. Les plantes aromatiques peuvent même fleurir du début de l’été jusqu’à l’automne. La saison pollinique couvre donc une grande partie de l’année. C’est par temps sec et calme que le pollen peut le mieux se déplacer dans l’air.

 

Comment l’allergie au pollen se manifeste-t-elle chez les chevaux ?

Pendant la saison des pollens, de nombreux pollens légers flottent dans l’air. Par les muqueuses des yeux et du nez, votre cheval entre en contact avec le pollen et son corps y réagit. L’allergie au pollen, également connue sous le nom de rhume des foins, se traduit par une réaction allergique dans les voies respiratoires après l’inhalation de pollen flottant dans l’air. En effet, l’organisme considère le pollen comme une substance étrangère contre laquelle le système immunitaire crée une réaction de défense. Lorsque cette réponse immunitaire implique trop de La libération d’histamine provoque des symptômes tels que des démangeaisons, un gonflement de la muqueuse des voies respiratoires et une surproduction de liquide.production excessive de liquide.

 

Comment reconnaître une allergie au pollen chez les chevaux ?

Les symptômes de l’allergie au pollen chez les chevaux sont très similaires à ceux d’un rhume et sont différents chez chaque cheval. Vous pouvez généralement reconnaître une allergie au pollen chez votre cheval par les signes suivants :

  • Secousses de la tête
  • Nez qui coule avec écoulement nasal transparent
  • Toux ou éternuements
  • Essoufflement
  • Démangeaisons nasales

 

Comment aider un cheval souffrant d’une allergie au pollen ?

L’allergie au pollen chez le cheval est donc causée par une réaction allergique à le pollen. Il est très important pour les chevaux sensibles au pollen que les système immunitaire est dans un état optimal. En plus d’un système immunitaire qui fonctionne bien, vous pouvez utiliser les conseils ci-dessous pour apporter un soutien supplémentaire à votre cheval souffrant d’une allergie au pollen.

🌿 Utilisez un masque anti-mouches et/ou une moustiquaire. Cela permet à votre cheval d’être moins en contact avec le pollen volant. Il offre également une protection contre les mouches et la lumière du soleil.

🌿 Soutenez votre cheval de l’intérieur avec un complément pour réduire la probabilité d’une réaction allergique au pollen ou soulager les symptômes. Il existe différents suppléments pour le trac chez les chevaux s’adresser naturellement. Ainsi, un supplément de boswellia et de bromélaïne les démangeaisons causées par le pollen sont moins probables car il contribue à la libération normale d’histamine. De plus, il soutient la capacité de réparation naturelle de la peau.

🌿 Laissez votre cheval entrer en contact avec le pollen le moins possible. Pendant la nuit et tôt le matin, il y a relativement moins de pollen. Il est donc préférable de mettre votre cheval au pré le matin et le soir, et à l’écurie l’après-midi.

🌿 En cas de symptômes graves, consultez toujours un vétérinaire.

PRODUITS MIS EN ÉVIDENCE

Abonnez-vous et restez au courant de toutes les promotions et nouvelles !